La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Le karate-do Uechi ryu 

Un peu d’histoire
Le Uechi-Ryu est un art martial qui vient de Chine du Sud. Son fondateur Kanbun Uechi, japonais d’origine parti pour éviter la conscription japonaise, y a fait la rencontre de Shu Shi Wa, expert du Pangainoon (ndlr. école de boxe chinoise). Cette école dont les techniques se basent sur trois symboles animaliers, le tigre, le dragon et la grue, va beaucoup influencer Kanbun. Après 10 ans à ses côtés, Kanbun Uechi obtient son diplôme de professeur.

Il rentrera quelques années plus tard au Japon et ouvrira son premier dojo où il enseignait alors le Pangainoon Karate Jutsu. De retour à Okinawa, il transforme le nom de son école en « Uechi-Ryu Karate Jutsu ». Aujourd’hui il s’agit du seul style de karaté qui porte encore le nom de son fondateur.

De retour de Chine, Kanbun Uechi ne connaissait que 3 katas, à savoir Seisan, Sanseiryu et Sanchin Sanchin. Ce n’est que lorsque son fils, Kanei Uechi, prit la succession de son père qu’il créa 5 katas supplémentaires.

Les spécificités de ce style
Les trois symboles, à savoir le tigre, le dragon et la grue sont des éléments inhérents au Uechi-Ryu. On retrouve certaines techniques qui s’y apparentent dans nos katas, comme par exemple l’utilisation des doigts en guise de griffes ou de pic.

Aujourd’hui le Uechi-Ryu ne compte que 8 katas, ce qui est moindre en comparaison avec d’autres styles du karaté, comme le Shito-Ryu ou le Shotokan.
Les positions sont hautes, nous travaillons en « sanchin dachi » sur les katas car le Uechi-Ryu est un art martial basé sur la self-défense. Ainsi, l’application de techniques défensives et offensives se travaille de manière plus intuitive.

En outre, il y a un énorme travail d’endurcissement du corps, ou « Kote Kitae ». Pour cela à chaque entraînement il y a un travail en binôme au cours duquel les coups sont portés, afin que l’adversaire se renforce. L’objectif final étant, en situation réelle, de pouvoir dissuader son adversaire rien que par l’utilisation d’un blocage porté.

 

Horaires :

 

 

Le Professeur:  Jean Smith

 

Commence la pratique au judo club auxerrois en shotokan et obtention du 1er dan technique en shotokan en 1984. pratique conjointement  le Gembukaï avec Pierre Portocarrerro. Obtention du 2ème dan Japon  En 1989 séjour de six mois au Japon et entrainement en Kobudo avec Shinpo Matayoshi 10ème dan et en karaté Uechi –ryu avec Takashi Kinjo 9ème dan. En 1990 debute son entrainement avec Yukinobu Shimabukuro. Depuis 1990 (retour du Japon)Il a continué la pratique du Kobudo avec Kenyu Chinen avec lequel Il a obtenu un 4ème dan Japon en 1998. Il Obtient en  mai 2016son  6ème dan Uechi-ryu délivré par Kansho Uechi, arrière petit fils du fondateur et actuel Soké de l’école Uechi-ryu. Il donne des cours officiellement depuis 1990 (obtention du DIF) et il est à l’origine de la création de plusieurs clubs adhérents FFKDA en ligue TBO (CESAM La Riche et Azay le Rideau et Terre Homme Ciel dans le 41 à Mer). Titulaire du brevet d’état depuis 1995 et a formé trois 5ème dan FFKDA (Grégory Burgel, Lazare Pouchard et Hervé Lesueur) deux 4ème dan FFKDA (Vincent Britelle et Sébastien Langlais) et une trentaine de ceintures noires entre 1er et 3ème dan.En 2005, il a reçu les remerciements de Senseï Shimoji (président de la fédération internationale du Uechi-ryu karaté-do) pour le développement du Uechi-ryu en France.